PAN M 360

2 novembre 2023

Byar fait penser à un improbable cours d’eau circulaire, faits de remous tumultueux et de passages balisés. Expressionnisme coloristique, et cohésion structurelle d’inspiration répétitive mais souvent éclatée par des explosions spontanées...

Le Devoir

24 octobre 2023

Son ascendance antillaise lui a donné une curiosité pour les sons d’ailleurs, qu’il a su mêler à ses créations en un terreau fertile...

Crescendo Magazine

15 janvier 2023

Thierry Pécou prend parti et sa musique contribue à sa façon à l’Hózhó, cet état intérieur du Navajo vécu lorsque chaque chose est à sa place, lorsque beauté et santé magnifient l’harmonie – de soi, de ce qui nous entoure, de l’univers.

Le Monde

16 septembre 2021

L’album « Humain non humain », de Thierry Pécou, présente des œuvres utilisant des sons d’animaux pour inviter à réfléchir sur la fin des espèces.

Crescendo Magazine

21 juin 2021 

Humain Non-Humain donne à entendre, par plusieurs abords et avec la complicité de ses pairs, compositeurs comme interprètes, l’univers de Thierry Pécou, riche des relations qu’il tisse entre vivants, entre eux et leur environnement, entre eux et leur histoire.

Hannoversche Allgemeine

2 janvier 2022

Manoa : les sons de l'œuvre, destinée à être jouée pieds nus, avaient quelque chose d’incandescent.

Le Monde

28 septembre 2022

Opéra : « Until the Lions ». Véritable barde de ce spectacle édifiant, Thierry Pécou livre ici une de ses plus belles partitions.

The Guardian

29 janvier 2023 

Il y a une théâtralité naturelle dans son écriture et la résonance parfois massive de l'orchestre complet avec une section de percussions à base de gongs et de gros cuivres contrastait de façon spectaculaire avec des textures plus délicates : harpe et vibraphone, et les fils poétiques du piano.

Le Monde

20 mars 2019

Les partitions de Thierry Pécou ne passent jamais inaperçues lors de leur création... (un) musicien qui ne se répète pas et qui conçoit chaque oeuvre comme l'aboutissement d'un projet vraiment spécifique.

France Musique

12 septembre 2021 

A l'occasion des 10 ans de l'Ensemble Variances, Laurent Vilarem reçoit son fondateur, le compositeur Thierry Pécou pour un voyage à travers les mondes et les cultures qui ont marqué son œuvre : la Martinique, le Canada, la Normandie, l'Inde, l'Arizona...

Crescendo Magazine

30 juin 2021 

Il faut que la musique reste vivante, qu’elle rencontre les publics les plus divers, qu’elle dialogue avec les musiques d’autres cultures ou d’autres époques, avec d’autres arts.

Operawire

Mai 2019

The production received overwhelming praise and response from critics and audiences.

Opéra Magazine

Avril 2019

L’aspect cérémoniel et ritualisé de la musique du compositeur, code génétique de son langage, laisse la part belle à la percussion…

Der Opernfreund

26 avril 2019

Thierry Pécou a créé l'Ensemble Variances en 2009 et depuis lors, il a attiré l'attention du monde entier avec des productions au-delà de toute définition. Au cours de son mandat chez Paris Oper, Gérard Mortier a qualifié ces formes de "frontières"... Dans cet espace-frontière ou plutôt transfrontalié, Thierry Pécou présente désormais son "oratorio chorégraphique".

Anaclase

23 avril 2019

À l’intérieur du Théâtre des Arts, par un extraordinaire assemblage de chants, de musique, de danses et de mise en scène d’animaux sauvages – loup, vautour, chouettes et aigle, par le spécialiste Luc Petton et sa compagnie Le Guetteur –, Nahasdzáán est représenté comme le coeur battant d’un organisme baigné de l’art lyrique de l’ensemble Variances, dirigé par Thierry Pécou.

The Guardian

24 avril 2018

Outre-mémoire est ainsi une œuvre profondément personnelle et pourtant universelle, car elle évoque des questions fondamentales et toujours d’actualité sur la richesse et la pauvreté, l’exploitation et l’oppression... Sa dimension de rituel renforce l’aura du concert.

Rhein Neckar Zeitung

8 avril 2019

Outre-mémoire est une pièce intensément émouvante et interprétée par d'incroyables musiciens !

Mannheimer Morgen

10 avril 2019

Le son de la traite négrière. La façon dont le compositeur se réfère à la musique caribéenne et au jazz - pas simplement en le citant, mais en restant toujours fidèle à Thierry Pécou - fait d’Outre-mémoire une pièce fascinante !

Frankfurter Allgemeine Zeitung

3 mai 2019

Outre-mémoire (…) reflète musicalement la traite négrière… Le concert débute avant même que les musiciens de l’Ensemble Variances ne se soient positionnés sur scène. Ils s'approprient l'espace en se déplaçant, les sons viennent de partout… c’est toujours le rythme qui constitue la plus grande force motrice.

The Guardian

13 juillet 2018

The cello, played by the indefatigable Anssi Karttunen, acts as a mediator between the ensemble and the deep-sea sounds … and the results are strikingly beautiful, sometimes discomfiting, and in the end profoundly elegiac.

The Georgia Straight

31 octobre 2018

Walking in Beauty takes Modulus Festival to new realms.

Kultura Extra

10 juin 2018

One of the evening's highlights is the performance of La Voie de la Beauté (engl.: Walking in Beauty) by the chamber ensemble Variances under the baton of the French composer, Thierry Pécou. (...) Variations of the tonal soundscapes, sequences and colours are intriguingly tested out and impressively echo as rhythmic mosaics within the resonating church.

Kölner Stadt-Anzeiger

11 juin 2018

The ensemble Variances under the baton of Thierry Pécou formed the most experimental point in the program. (...) The music became an all-encompassing spatial experience. Frenetic applause from the audience.