Sangâta

Présentation

Sangâta est la connivence à l’état pur. Ce mot venant du Sanskrit traduit ce qui s’est produit sur scène en 2019 : trois jeunes artistes indiens d’excellence, Rishab Prasanna, flûte bansuri, Ragini Shankar, violon indien, Amaan Ali, tabla, et Thierry Pécou entouré de deux des musiciens de son Ensemble Variances, Anne Cartel, flûte et Carjez Gerretsen, clarinette, se lancent dans un dialogue musical interculturel fait de profondeur et de joie, mêlant et laissant dialoguer la musique indienne de la tradition hindoustanie et l’écriture de Thierry Pécou.
Non seulement le public enthousiaste est saisi et ému, par les modes doux, enveloppants, par des moments jubilatoires rythmés par le tabla, le tout toujours mêlant plages improvisées et passages fixés dans la partition de Thierry Pécou, mais les artistes eux-mêmes enthousiasmés décident de ne surtout pas s’arrêter là !

Sangâta#2 ou le pas en avant

Sangâta#2 ou le pas en avant qui mène vers une réelle création en commun de Thierry Pécou et Rishab Prasanna. Ce jeune flûtiste bansuri issu d’une famille hindoue de Bénarès, musicienne depuis six générations, dernièrement intitulé dans la presse « Une flûte radieuse venue d’Inde » (La Croix, juillet 2019) joindra sa créativité à celle de Thierry Pécou pour élaborer une musique sans doute étonnante, sans doute humaniste et surtout emplie de cette amitié qui lie les musiciens français et indiens. Ce programme sera une création unique d’une durée de concert, un moment ou le présent devient un présent de partage.

 

Certains écrivent des carnets de voyage. Thierry Pécou, lui, transforme ses pérégrinations en partitions.

Le Figaro, mars 2018

Musique inventive et étonnamment familière, Sangâta délivre un plaisir hédoniste et profond, que saluera le public d’une standing ovation.

Le Monde, mars 2018

NEW DELHI, Festival Bonjour India
© KIRPAL SINGH
NEW DELHI, Festival Bonjour India
© KIRPAL SINGH
NEW DELHI, Festival Bonjour India
© KIRPAL SINGH
NEW DELHI, Festival Bonjour India
© KIRPAL SINGH
CRD Camille Saint-Saëns Dieppe
© CRD Camille Saint-Saëns Dieppe

 

Ragini Shankar

Née dans une famille comptant des musiciens depuis sept générations, Ragini Shankar a débuté le violon à l’âge de quatre ans, sous l’égide de sa mère, Sangeeta Shankar, et de sa grand-mère, la célèbre violoniste Dr. N. Rajam. Ragini, dont le prénom est issu du terme « raga » renvoyant à l’univers mélodique de la musique classique indienne, a déjà joué sur les scènes musicales nationales les plus prestigieuses à l’image des festivals Sawai Gandharva Bhimsen Mahotsav à Pune et du Doverlane Music Festival à Kolkata, mais également à l’international. En tant qu’interprète virtuose, elle est reconnue comme l’une des artistes prometteuses de la scène hindoustanie.

Rishab Prasanna

Rishab Prasanna est né dans une famille de musiciens de renom, fils et disciple du grand maître Pandit Rajendra Prasanna. Nourri par la tradition musicale de Bénarès (Banaras Gharana), Rishab est tout aussi à l’aise avec le répertoire classique que les formes traditionnelles régionales telles le thumri, le chaiti, le kajri et le dhun. Il commença à voyager en Europe en 2009 pour découvrir les nouveaux langages musicaux. Ainsi il découvrit la musique folk suédoise, le jazz et la musique contemporaine. Depuis, il associe les sonorités de sa flûte indienne à de nombreux projets avec des artistes issus d’univers musicaux très variés (Marc Nammour, Avishai Cohen, Issa Murad, Davy Sur, Pedro Soler).

Amaan Ali Khan

Amaan Ali a grandi dans une famille de musiciens. Fils du grand maître du sarangi Ustad Ghulam Sabir Khan, il apprit la pratique du tabla aux côtés d’Ustad Manju Khan. Amaan a reçu de nombreuses distinctions dont la médaille d’or de la radio nationale (All India Radio) en 2002. Il a également accompagné plusieurs artistes de renom (Shubha Mugdal, Begum Abida Parveen, Ustad Sabir Khan) en Inde et dans le monde entier.

À chacun de ses ragas, la même magie opère et emporte son auditoire dans un tourbillon jubilatoire.

La Croix, juillet 2019

La musique de Pécou, séduisante et inventive, qui dégage un sentiment d’altruisme, idéale pour une rencontre interculturelle.

Sud Ouest, février 2019

D’opportunité, le mélange des cultures est devenu un spectacle remarquable.

Rouen Mag, février 2019

Sangâta vu par les spectateurs

« La musique nous a fait vibrer. C’était super, moi j’ai adoré, merci pour cette découverte ! » - Zahia Benallel, pour l’espace citoyen de Petit-Quevilly, février 2019

« Un grand merci pour cette composition musicale absolument fascinante ; nous avons passé une très bonne soirée, charmés par les rythmes et mélodies des deux continents, la virtuosité des deux musiciens de l’ensemble de Thierry Pécou et le jeu touchant et émouvant des trois musiciens indiens, l’écoute dans leurs yeux. Un grand bravo. » - Nelly Jourdan, février 2019

L’Ensemble Variances est soutenu par Ministère de la Culture et de la Communication - Drac Normandie, Région Normandie, Spedidam, Sacem, Ville de Rouen, Odia Normandie, Onda. L’Ensemble Variances est membre de Fevis, Futurs Composés, Bureau Export et Profedim. Il est membre du Groupement d'Employeurs Solstice, subventionné par la Région Normandie.

ShoppingASEhandelASErhvervIndexDKServiceIndexDK